Amélioration des soins de la petite enfance et autonomisation des adolescents – Jharkhand

Contexte

Le projet fait partie d’un projet régional Népal-Inde qui se concentrera sur la protection des enfants et des jeunes, la lutte contre les inégalités et les violences fondées sur le genre, l’accès à une éducation de qualité et aux droits écologiques, et sur la santé et la sécurité alimentaire des enfants et de leurs familles.

Environ 39% de la population dans le district de Koderma vit en dessous du seuil de pauvreté de 1,90$ par jour, et environ 20% des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition. Le mica est extrait dans plusieurs États tels que le Rajasthan, le Bihar et le Jharkhand, mais illégalement et sans contrôle gouvernemental. En 1980, le gouvernement indien a révoqué les licences des sociétés minières dans le but de freiner la déforestation associée à l’exploitation minière. Le mica est à peine connu, mais il est contenu en petites quantités dans des produits tels que les cosmétiques, les dentifrices, les appareils électriques et ménagers, les peintures et les vernis. Le mica comprend un groupe de 37 minéraux.

Le travail des enfants dans les mines est l’une des pires formes de travail des enfants et a des effets dévastateurs sur la santé des enfants (maladies pulmonaires et respiratoires). Les plus jeunes enfants qui exploitent le mica ont 4 ans. Parents et enfants travaillent jusqu’à 12 heures par jour dans les mines qui ne sont pas sécurisées et qui ont une profondeur jusqu’à 20 mètres. Les accidents mortels de travail ne sont pas rares. Une famille gagne environ 100 roupies indiennes par jour en vendant sa production quotidienne de mica, soit l’équivalent d’environ 1,10€. Les opportunités de revenus alternatifs sont rares. L’agriculture à haut rendement est difficile en raison du sol caillouteux et du peu de pluie.

La malnutrition chez les enfants est endémique dans les villages étant donné les conditions socio-économiques de leurs parents. Les adolescents des villages ne sont généralement pas sensibilisés à la santé physique et à la nutrition. Ils sont souvent touchés par la malnutrition, les troubles mentaux, la toxicomanie et la violence. Les adolescentes âgées entre 10 et 19 ans sont très souvent vulnérables aux problèmes sociaux tels que les mariages précoces, la traite des êtres humains, le travail des enfants, etc.

Objectif du projet

Garantir les droits des enfants et des jeunes dans 20 villages d’exploitation de mica du district de Koderma, en créant un mouvement communautaire pour résoudre les problèmes liés aux droits des enfants et des jeunes.

Localisation du projet

Le programme est mis en œuvre dans 20 villages des zones d’extraction de mica du district de Koderma, Etat du Jharkhand, Inde

Bénéficiaires

Les bénéficiaires directs sont 371 enfants de la tranche d’âge 0 à 3 ans, 340 enfants âgés entre 3 et 6 ans, 1009 enfants âgés entre 6 et 14 ans, 449 adolescents de la tranche d’âge 15 à 18 ans, et 814 femmes.

Les bénéficiaires sont issus de la tribu répertoriée des Santhal, qui a été historiquement marginalisée pendant des siècles en raison de leur statut social, les privant des besoins fondamentaux nécessaires pour mener une vie décente. La majorité d’entre eux sont des travailleurs sans terre qui dépendent de l’agriculture, et de l’extraction et de la collecte de mica pour leur survie.

Le nombre de bénéficiaires indirects est de 2780 personnes.

Activités

  • Encadrement de 60 enfants mal nourris dans 3 crèches modèles. Les enfants recevront des repas chauds trois fois par jour et leur état de santé sera suivi régulièrement.
  • Création de supports pédagogiques pour 60 enfants inscrits en crèche.
  • Réunion mensuelle avec les parents sur la santé maternelle et infantile ainsi que les soins nutritionnels, en mettant l’accent sur des aliments nutritifs à faible coût/disponibles localement, avec l’aide de l’approche participative de l’analyse (PLA).
  • Formation des travailleurs/superviseurs d’Anganwadi sur la santé et la nutrition des enfants.
  • Organisation de réunions régulières avec les membres du VHSNC (Village Health, Sanitation, and Nutrition Committee) afin de comprendre leurs rôles et responsabilités, et de garantir des actions collectives sur les questions liées à la santé au niveau du village.
  • Le Poshan Diwas (Journée de la nutrition) sera organisé dans chaque bloc pour mettre l’accent sur l’importance des soins nutritionnels à travers une participation massive, ce qui améliorera la santé de 340 enfants.
  • Des performance de théâtre de rue seront organisées sur les droits de l’enfant, le mariage des enfants, la traite des enfants et la malnutrition.
  • 224 adolescents seront sensibilisés à la santé mentale et aux services disponibles grâce à des camps de sensibilisation sur le bien-être
  • Des réunions mensuelles avec les groupements de 440 adolescents seront organisées en mettant l’accent sur la santé, la nutrition, l’éducation, les moyens de subsistance et le développement des qualités de leadership.
  • 4 ateliers sur l’orientation professionnelle et le développement des compétences seront organisés pour 224 adolescents.
  • 120 jeunes seront sensibilisés aux programmes gouvernementaux et aux procédures, et seront en mesure de bénéficier des services disponibles.
  • Mise en place d’une unité de production de serviettes hygiéniques gérée par la communauté pour assurer la disponibilité de produits menstruels à faible coût et durables.
  • Observation de 36 journées spéciales (Journée des droits de l’enfant, Journée de la jeunesse, Journée de la fille, Journée de l’hygiène menstruelle, Journée de l’environnement, Célébration de la main rouge, Journée de la lutte contre le travail des enfants, etc.) en trois ans par les jeunes afin de lancer des interventions dirigées par la communauté.

Budget 2024-2026:

151 612.27€, dont 121 289.82€ (80%) seront co-financés par le ministère des Affaires Etrangères et Européennes (MAEE) luxembourgeois et 30 322.45€ (20% part AEIN) en fonds privés à récolter.

1€ récolté = 4€ supplémentaires cofinancés par le MAEE.

Durée

1er janvier 2024 au 31 décembre 2026

Partenaire

Savera Foundation

Vidéo sur le projet

*** Ce projet est réalisé avec le soutien de la Fondation NIF ***

Print Friendly, PDF & Email