Aidez-nous à fournir de l’eau potable à 5 villages au Népal

De janvier à décembre 2019, AEIN soutient financièrement un nouveau projet du partenaire Navjyoti Center : il s’agit de fournir de l’eau potable à 5 villages de la municipalité de Bhirendranagar, district de Surkhet, au Népal.

Dans cette municipalité, le manque d’eau potable est un problème crucial : seul quelques foyers sont alimentés en eau par la Surkhet Valley Water Supply User’s Organization (SVWSUO), mais de manière sporadique, imprévisible et insuffisante. La situation est dramatique pendant les mois d’été dans cette région particulièrement aride. Les villageois de Bhanpur et des environs utilisent de l’eau de source pour boire, se laver, laver les vêtements et abreuver leurs animaux. Or au niveau du sol cette eau est polluée, et sa consommation provoque des diarrhées ainsi que différentes maladies comme la typhoïde, le choléra, des maladies de la peau et l’hépatite.

Le projet d’AEIN consiste à capter cette eau à une certaine profondeur, à la canaliser à travers des tuyaux et à l’acheminer par un système de pompes et de filtres vers un réservoir d’une capacité de 50 m3. Les villageois pourront alors s’approvisionner en eau potable par un robinet fixé au réservoir. Lorsque cette installation sera mise en place, la municipalité et la SVWSUO prendront en charge sa maintenance et les coûts y afférant.

Les bénéficiaires directs du projet sont 502 ménages avec un total de 2’510 personnes. Dans les 5 villages concernés vivent des musulmans, des dalits (hors-caste, appelés autrefois « intouchables »), des membres de castes plus élevées brahmin/chetri ainsi que des membres de populations indigènes.

Khairun Nisa est une de ces bénéficiaires du projet. Âgée de 48 ans, elle est une activiste bien connue dans le district de Surkhet où elle s’engage en faveur des droits des femmes musulmanes. Khairun a bon espoir d’avoir bientôt de l’eau potable dans sa propre maison. Il y a quelques années, elle s’est lancée dans une petite entreprise de vente de poisson et de viande de poulet qui nécessite une alimentation régulière en eau. Elle a hâte de pouvoir développer son activité.

À l’heure actuelle, elle doit collecter de l’eau dans un seau et l’utiliser très parcimonieusement. L’eau courante dans son échoppe lui fera économiser temps et énergie, qu’elle souhaite utiliser au service des femmes musulmanes économiquement pauvres. Aussi, ce projet encouragera davantage de femmes qui n’ont qu’un petit lopin de terre à démarrer une entreprise avicole pour générer des revenus.

Le budget du projet est de 57’400 euros, dont 80% sont pris en charge par la Direction de la Coopération au développement luxembourgeoise. La part de fonds à récolter par AEIN jusque décembre 2019 est de 11’480 euros.

Plus d’informations sur le projet sous https://www.aein.lu/eau-surkhet/

Aidez-nous à fournir de l’eau potable aux 5 villages à Surkhet !

 

Soutenez ce projet avec un don en le virant sur un des deux comptes suivants avec la mention “projet eau Népal” :

CCPL IBAN LU03 1111 0367 5084 0000

BIL IBAN LU47 0024 1016 2230 0000

ou par Digicash:

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Bandeau-code-Navjyoti-Water-1-1024x184.jpg.

Print Friendly, PDF & Email