Soutien aux victimes du cyclone Fani en Odisha, Inde

Le 3 mai dernier, le cyclone Fani a frappé l’Etat de l’Odisha, en Inde. L’alerte donnée par les autorités et l’évacuation de la population qui s’en est suivie ont permis de sauver de nombreuses vies, mais beaucoup ont tout perdu.

Dans la seule région d’action de notre partenaire local People’s Cultural Centre (PECUC), au moins 4’500 maisons ont été détruites, ainsi que des milliers d’écoles. Depuis, les gens ont tant bien que mal trouvé refuge dans leur famille, dans les abris anti-tempête, ou dans les écoles, mais ils ont tout perdu et la situation est catastrophique. Les ONGs et associations locales ont accédé dans la mesure de leurs moyens aux zones les plus touchées et ont commencé à dresser la liste des besoins les plus urgents, mais aucune aide d’urgence à grande échelle n’est encore parvenue à la population.

Depuis près de trois semaines, les victimes – qui pour la plupart sont au départ déjà des personnes démunies – survivent avec une seule assiette de riz blanc par jour, dorment dehors sans rien pour se couvrir, et n’ont plus accès au moindre article de première nécessité. Aussi, les champs sont détruits et à l’approche de la mousson la chaleur est étouffante. Dans les villages touchés du district de Khordha, PECUC vient de mettre en place des cuisines communautaires qui servent chaque jour des repas à des centaines de personnes.

Les problèmes d’eau potable et d’assainissement se sont aggravés. Les familles touchées utilisent de l’eau contaminée pour boire et pour d’autres besoins essentiels. Presque partout dans la région les pompes à main des ménages et les puits se sont effondrés ou sont recouverts de débris.

Aussitôt après avoir reçu les premières informations du terrain, AEIN a décidé de débloquer une enveloppe d’urgence de 5’000 euros pour appuyer son partenaire PECUC dans ses efforts d’aide aux victimes. Ces fonds ont permis l’achat de nourriture, de moustiquaires et de produits d’hygiène corporelle pour 500 familles parmi les plus défavorisées dans le district de Khordha.

 

 

Au nom de tous les bénéficiaires, AEIN remercie chaleureusement toutes celles et tous ceux ayant déjà fait un don ou considèrent de le faire pour leur grand geste de solidarité avec les victimes du cyclone Fani en Odisha.

Print Friendly, PDF & Email