Accès à l’éducation et à la santé- Jharkhand

Objectifs spécifiques

Education: au moins 60% des 1043 enfants Paharia (peuple indigène) auront accès à une éducation de qualité

Santé: au moins 50% des 2053 enfants âgés de 0 à 5 ans auront amélioré leur état nutritionnel

Où?

Ce programme se déroule dans 54 villages des districts de Pakur et de West Singhbhum, Etat du Jharkhand, Inde.

Qui et Comment ?

Les acteurs de ce programme sont presque exclusivement des agriculteurs adivasi des tribus Munda, Ho-Munda, Paharia et Sauria Paharia vivant des ressources disponibles dans les forêts ainsi que d’une agriculture dépendant de la mousson dans une région très vallonnée et forestière. Le programme s’adresse en particulier aux enfants et femmes des villages cibles.

Les bénéficiaires directs sont:

Education:

– 240 enfants non-scolarisés âgés de 6-14 ans (dont 50 % de filles) recevront un accompagnement sous forme d’éducation informelle dans le cadre de 12 centres d’étude accueillant chacun 30 enfants.

– 856 enfants âgés de 4-5 ans bénéficieront d’un meilleur encadrement dans les écoles maternelles grâce à des ateliers suivis par le personnel gouvernemental sur le travail avec les jeunes enfants et l’organisation de ces écoles.

-323 (304 membres des comités de gestion scolaire et 19 enseignants) recevront des formations sur la mise en application de la loi sur l’éducation

– 648 jeunes âgés de 15-20 ans assisteront à des ateliers de renforcement de leurs compétences. Des groupes formés de 12 jeunes à chaque fois seront formés dans des sujets tels que les questions de genre, les droits civiques, la participation civique active, la prise en compte des aides gouvernementales dans la recherche de solutions aux problèmes existants (aides gouvernementales dont la population n’est pas du tout au courant), initiation au savoir-faire des pratiques bureaucratiques pour pouvoir accéder à ces aides.

Santé:

180-240 enfants en souffrance nutritionnelle seront pris en charge par 12 crèches mises en place, chaque crèche accueillant entre 15 et 20 enfants âgés de 6 mois à 3 ans.

– 1197 enfants (dont 604 pour Ekjut et 593 pour PSS) de moins de 3 ans verront la qualité de leur nutrition améliorée grâce à la mobilisation des mères au sein de la communauté et le renforcement des structures et savoirs existants.

– 8600 femmes et autres parties prenantes sauront améliorer leur propre santé ainsi que celle de leurs enfants et de leur communauté, à travers les ateliers (méthode de l’approche participative de l’apprentissage et de l’action).

A ces bénéficiaires s’ajoutent les ASHA workers, les enseignants du préscolaire et du primaire, les membres des comités de gestion scolaire gouvernementaux, qui tous reçoivent des formations régulières dans le cadre de ce programme.

Les bénéficiaires indirects sont en général les membres des familles des femmes, hommes et enfants impliqués dans le projet et les habitants de ces 54 villages en général. Le projet concerne en tout 3650 ménages.

Budget 2021 – 2023

299 277€ dont 89 783€ (part AEIN) en fonds privés à récolter

Ce projet est cofinancé à hauteur de 70% par le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes luxembourgeois (MAEE).

Durée

janvier 2021 à décembre 2023

Partenaires

Ekjut et Paharia Seva Samiti

Flyer

Fiche Projet

Print Friendly, PDF & Email